Maternage

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi, février 25 2011

Mon planning

Pour les curieux qui se demandent à quoi ressemble ma vie de mère-pas-au-foyer...

J'ai un emploi salarié à temps plein, qui me plait beaucoup. Je l'ai repris très tôt, contre mon gré, parce que je n'ai légalement pas pu prendre de congé parental (moins d'un an dans l'entreprise), mais malgré tout je suis contente d'assumer la double casquette de travailleuse et de mère.

Mon planning se décompose comme suit: 12 semaines de congés par an (beaucoup de RTT) 16 semaines de 4 jours 24 semaines de 6 jours

Chaque jour travaillé est de 7h36, en poste matin ou après-midi: de 6h à 13h36 ou de 12h54 à 20h30.

J'ai donc, tous les jours, la moitié de ma journée pour m'occuper de ma fille, de ma maison, et de mes activités lucratives. Malgré un temps plein, j'arrive parfaitement à organiser les journées et à faire un tas de choses à côté, en plus du travail, et en plus de ma vie de mère/épouse. J'ai ma vie de femme, pleinement épanouie. Bien sûr, ça me fait des grosses journées, et j'ai besoin de bien dormir la nuit (ça a pesé dans la balance POUR le cododo, pas question de perdre en qualité de sommeil et de devoir me lever pour m'occuper de ma fille!).

Je gère. J'en suis fière. Je dégaine mes hauts talons même quand j'ai mon écharpe de portage. Ma garde-robe, sous-vêtements y compris, ne ressemble pas du tout à ce qu'on voit dans les magasins de puériculture. Pas question que je m'oublie en tant que femme sous le prétexte d'être mère! Je me maquille, je prends soin de moi, pour mon propre plaisir. Et parce que même "madame tout le monde" a le droit d'être classe malgré la maternité, et que ce n'est pas réservé à Angelina Jolie, Gisèle Bündchen, Salma Hayek, ou Miranda Kerr (quelques figures people de l'allaitement qui font envier). Ok, j'avoue, j'ai de la chance, j'ai une silhouette facile. Mais peu importe ce que donne la nature, ça n'empêche pas de prendre soin de soi, même sans être une star et sans avoir des coachs et de l'argent dédié! J'ai besoin de garder une bonne image de moi, de ne pas me sentir réduite à l'état de mère.

J'en reviens à mon emploi du temps vs l'allaitement. Les premiers mois, je tirais 3 fois par jour (5 minutes par tirage), puis, 2 fois, et après un an, une seule fois. Maintenant que ma fille a passé 2 ans, je tire ponctuellement, quand l'envie m'en prend, disons tous les 2 ou 3 jours. Elle n'en a plus autant besoin qu'avant, mais ça ne me gêne pas tant que ça, donc je le fais vite fait en fin de poste, quand je vais me changer au vestiaire. Qu'est-ce que 5 minutes sur une journée? Et ça me flatte mon égo, de continuer à tirer mon lait pour ma fille. J'aime voir ce lait si blanc, si pur, si précieux. J'aime savoir que ma fille pousse des cris d'allégresse quand elle entend sa nounou (nb: ma mère, son assistante maternelle officielle et adorée) préparer le biberon de mon lait.

lundi, juin 28 2010

Foutez nous la paix!

Et si on se faisait un best-of des réponses à toutes les réflexions qu'on entend?

Pour l'allaitement, à la question "Mais elle tète ENCORE???", mes favoris sont:

"Tant que ma fille a encore des dents de lait, je considère qu'elle peut encore téter si elle le veut. Si elle ne se sèvre pas toute seule, je commencerai à envisager de la sevrer quand elle commencera à perdre ses dents de lait" (ça me laisse une sacrée marge de temps devant moi, surtout si on considère que j'ai jusqu'à sa dernière dent de lait pour la sevrer, et surtout sachant que ça n'est pas QUE ironique mais qu'il y a une grosse part de vérité là-dedans, physiologiquement parlant)

"Elle boit du lait, donc j'en fabrique"

"Je ne vois pas pourquoi j'irai payer du lait de moins bonne qualité alors que j'en fabrique gratuitement un de bien meilleure qualité!"

"OUI !" (avec un énorme sourire, et éventuellement en expliquant qu'elle aime téter, que j'aime l'allaiter, et que le papa est ravi que sa fille soit allaitée)

Voilà pour mes réponses à moi, mais il en existe beaucoup d'autres...

Il y a la fameuse question "Mais t'as encore du lait???" -> Bah oui, tant que je l'allaite, il n'y a pas de raison que mon corps arrête d'en fabriquer (sauf exceptions genre: bébé pas assez mis au sein, nouvelle grossesse, ou très gros choc psychologique). Ah oui c'est vrai j'oubliais, j'ai des p'tits seins alors les gens croient que ça veut dire qu'ils sont vides. Bah non, il y a bel et bien du lait dedans. Et toc. Et pour ceux qui sont vraiment dubitatifs, je leur signale que je tire facilement 200ml de lait par jour au travail, en 5 minutes.

Question portage, il y avait, à la naissance: "Mais t'as pas peur de l'étouffer???"

Je répondais, selon mon humeur, soit gentillement: "Non, au contraire, comme elle est contre moi, je la sens respirer contre ma peau et je sens son coeur qui bat, c'est très rassurant" ou bien quand j'étais énervée par le ton de la personne, et là j'étais très gore: "Bah en fait elle est morte dès la maternité parce que je l'ai porté en écharpe dès les premiers jours, mais bon, je continue à la garder contre moi quand même".

Les commentaires sont grand ouverts à vos propres réponses aux critiques sur le maternage!

samedi, mai 29 2010

Faire soi-même ses articles de maternage

Voici un copié-collé de liens pour "faire soi-même" tout un tas d'accessoires de maternage. Ca peut toujours servir! A vos machines...

1. transformer ses soutiens gorges pour l"allaitement: http://truczebidule.blogspot.com/2010/05/le-soutien-gorge-dallaitement.html http://larbreabebes.free.fr/Pages/p_all_soutif.htm

2. Coussinets d'allaitement: http://larbreabebes.free.fr/Pages/p_all_coussinets.htm http://larbreabebes.free.fr/Pages/p_all_coussanat.htm http://couleurbebe.free.fr/pasapascoussinetsallaitement.htm

3. créer des t.shirts, pull et robe d'allaitement: http://vetements-d-allaitement.over-blog.com/categorie-11354222.html http://boule2laine.canalblog.com/archives/2009/11/01/15589156.html http://boule2laine.canalblog.com/archives/2009/11/18/15591429.html http://tutoriels-loisirs-creatifs.over-blog.com/article--982-t-shirt-d-allaitement-42931875.html http://petitchewie.over-blog.com/article-tunique-d-allaitement-pas-chere-et-vite-faite-45456280.html http://a-la-rach.over-blog.com/ http://rowena.typepad.com/rostitchery/2in1-nursing-top.html

4. coussin d'allaitement http://larbreabebes.free.fr/Pages/p_all_coussin.htm http://maman-lune.over-blog.com/article-34559821.html

5. Echarpes et autres modes de portage: http://couleurbebe.free.fr/pasapasportebebetube.htm http://evaart.canalblog.com/tag/tuto http://aporteedebisous.canalblog.com/archives/faites_le_vous_meme_/index.html

6. Poncho et manteaux pour le portage http://couleurbebe.free.fr/capatibou.htm http://couleurbebe.free.fr/capatibouv2.htm http://couleurbebe.free.fr/poncho.htm http://couleurbebe.free.fr/ponchomarielaure.htm

7. babylegs, pour le portage et la propreté http://maternage-proximal.blogspot.com/2010/04/les-babylegs-diy-do-it-yourself_02.html http://tirelabobinette.over-blog.com/article-30781846.html http://soletclair.canalblog.com/archives/2008/03/24/8447938.html#comments

8. Couches lavables http://4coeurs.canalblog.com/archives/2008/01/07/7483822.html http://www.bulledecoton.org/index.php?option=com_weblinks&catid=20&Itemid=23 http://doniadonia.unblog.fr/2009/01/11/couche-recup-cousue-sur-lendroit-a-la-machine-a-coudre-elastique-cousu/

9. lingettes lavables http://hooly.over-blog.com/article-1806073-6.html#anchorComment http://crevettefabrique.canalblog.com/archives/2007/11/15/6898579.html

10. pratique en vadrouille quand on n'a pas de poussette http://birdmadwords.canalblog.com/archives/2008/07/28/10066693.html http://www.univers-passions.fr/spip.php?article95 http://stecolargol.over-blog.com/article-21573976.html http://stecolargol.over-blog.com/article-17183119.html

11. chaussons souples http://familleringeval.canalblog.com/archives/2008/02/04/7797963.html http://membres.multimania.fr/creasdubaobabmagique/pas_a_pas.htm

(Merci Sandrine!)

mardi, septembre 22 2009

Est-ce que materner rend les enfants-rois?

La réponse négative la plus souvent faite au maternage est qu'il rend les enfants "rois". C'est pourtant une déviante qui n'est pas du tout en accord avec la philosophie de maternage.

Les réfractaires affirment et justifient des absurdités en les justifiant par le fait que l'enfant en a besoin "pour son bien", pour "être autonome", pour "ne pas devenir capricieux", ou encore parce qu'il faut "l'habituer" sous prétexte que la vie est dure, etc.

Mais materner et respecter son enfant, ce n'est PAS le laisser totalement libre en l'abandonnant à faire les 400 coups. Bizarrement, les parents qui sont contre le maternage se plaignent beaucoup du comportement de leurs enfants, mais sans jamais remettre en question leurs idées mêmes. Comme si ils se culpabilisaient encore plus. (Si leur enfant ne fait pas ses nuits à un an, ils s'en veulent de l'avoir pris à bras la nuit quand le bébé avait un mois. Ah oui, ils n'auraient jamais du l'y habituer, et voilà maintenant c'est trop tard, l'enfant ne saura plus jamais s'endormir seul (non-non-non, plus jamais-jamais-jamais, même à 25 ans). Alors ne faites pas comme eux, résistez dès la maternité à porter le bébé!)

Tout ceci étant bien entendu ironique, je propose la méthode inverse: accompagner l'enfant chaque fois qu'il en a besoin, et autant de temps (de semaines/de mois/d'années) que nécessaire. Il arrivera un jour (peu importe l'âge, et généralement pas avant 2 ans, et alors?) où l'enfant acquerra son autonomie totale par lui-même, se détachera de vous, sans même que vous ayez tenté de le dés-habituer, et là, en plus, il aura une totale confiance en lui, et en vous. Il ira facilement vers les autres, et ne doutera pas de ses capacités, saura aussi qu'il peut revenir vers vous dès qu'il le veut. TOUS les enfants finissent par se sevrer eux-mêmes, à la fois de l'allaitement, mais aussi du reste: moins de demande de câlins, envie de son propre lit, de sa propre intimité...

Je pense que, tant que l'enfant n'est pas physiquement capable d'être autonome, il faut absolument répondre à ses demandes. Tant qu'il ne sait pas se déplacer, se nourrir, communiquer, etc... il est nécessaire d'être très attentif pour l'accompagner dans ses apprentissages, ses acquisitions, ses attentes. Imaginez un instant l'état d'un bébé... vous vous retrouvez paralysé suite à un incident, dans un pays étranger où personne ne parle votre langue, comment aimeriez vous être traité? Être laissé dans un lit, se voir refuser de la nourriture, les autres ignorant vos tentatives de les appeler...?

Un bon maternage ne rend pas les enfants rois, il les rend plus autonomes. Pas besoin de faire une course à l'autonomie, il vaut mieux une autonomie réellement acquise plutôt qu'imposée ("savoir" dormir seul après avoir passé plusieurs nuits à pleurer, c'est plus un combat perdu par le bébé qui capitule, et non une acquisition de l'autonomie). Et les effets seront plus durables.

Voici une lettre-réponse que j'ai adoré, d'un pédiatre "ami des bébés" dénonçant les propos d'un collègue pédiatre "anti-maternage": ftp://ftp2.coordination-allaitement.org/coordinationall/presse/Naouri.pdf

M comme Manifeste

Cet article va me permettre de me présenter pour ceux qui ne me connaissent pas encore, et afin d'expliquer aussi le but de ce nouveau blog (pour ceux qui atterrissent depuis l'ancien blog familial).

Je suis une jeune maman de 23 ans, d'une adorable petite fille qui a actuellement 9 mois. Déjà sensible aux thèmes écologiques avant (j'avais fait un dossier sur l'effet de serre pendant tout l'année de 3ème avec une excellente copine Juju ;) ), la grossesse a déclenché en moi une vraie tornade, une prise de conscience encore plus forte. En plus de l'écologie, je me suis rendue compte petit à petit que je serai une mère maternante. Le terme de maternage est discutable, mais c'est celui qui englobe le mieux mes idées, et les gens le comprennent généralement, même si tout le monde n'est pas d'accord pour l'utiliser (mais dans ce cas, il faut trouver un autre mot, et là ça se complique).

Mon maternage, c'est donc un ensemble de choses que je fais, et d'idées que j'applique de mon mieux, pour le bien-être de mon enfant. Je précise "bien-être" et non pas seulement "pour son bien", car on entend dire un tas de choses supposées être pour le bien de l'enfant (le laisser pleurer, par exemple!) mais on comprend assez facilement que ces choses sont incompatibles avec l'idée de "bien-être".

Mon maternage, c'est l'allaitement à la demande, c'est mon accouchement en position physiologique (à 4 pattes), c'est le portage en écharpe quotidiennement, c'est les couches lavables (ça, c'est peut-être plutôt du domaine de l'écologie, mais les 2 se recoupent de toute façon), le liniment fait-maison, les produits sans paraben, le maximum de naturel possible, le minimum de jetables (coton, parce que je n'ai pas encore fait le pas des lingettes lavables, mais par contre pas question que j'utilise des lingettes jetables bourrées de produits chimiques!), c'est le co-sleeping, c'est la co-baignade, c'est le respect de l'enfant, la prise en compte systématique des sentiments, l'envie de non-scolarisation (ou en tout cas, le rejet de la scolarisation "classique"), l'éducation sans violence, ni physique, ni verbale!

Mon maternage, c'est mon envie de faire le mieux pour ma fille, mais aussi de me battre pour faire respecter ces idées, faire comprendre à mon entourage que la meilleure méthode est d'écouter son instinct maternel plutôt que les idées culturelles. Je veux dire par là que je ne vais pas dire à une mère qu'il est obligatoire de dormir avec son enfant si elle n'est pas à l'aise avec l'idée et si ça se passe bien (c'est-à-dire sans pleurs) d'une autre façon; par contre, si j'entends une mère qui combat son instinct qui le pousse à prendre son bébé avec elle la nuit (à bras ou dans le lit), parce qu'elle croit sincèrement que c'est mal à cause de notre culture occidentale qui nous dit de laisser pleurer, alors là, je vais me battre pour lui faire comprendre que non, c'est son instinct qui est la bonne voie à suivre!

Mon maternage, c'est de faire passer des idées qui me tiennent à cœur. Dans mon entourage, je dois avant tout "attaquer" pour défendre ces idées, parce que les gens ont du mal à les accepter. Sur Internet, je me permets d'être encore plus directe et catégorique (même si en réalité je suis plus ouverte d'esprit, hein), parce que je sais que d'autres mamans cherchent à trouver du soutien pour défendre elles-mêmes leurs idées similaires. Donc je me fais plus militante, plus jusqu'au-boutiste, plus extrémiste, en clair. Il faut bien comprendre que quand une mère est SEULE face à son mari, sa mère, sa belle-mère, la nourrice, la dame de la crèche, la puéricultrice, le pédiatre, qui lui donne des anti-conseils, et bien elle, la mère, elle a tendance à la fermer et à se plier à ce que tout le monde lui dit. Tous ces gens bien intentionné, tous ces "professionnels" qui lui font taire son instinct.

Alors je dédicace ce blog à toutes les mères (ou les pères :) ) qui veulent elles aussi se battre pour s'écouter, et qui ont besoin d'un soutien pour oser s'affirmer et être à même de se justifier quand elles en ressentent le besoin!